2012


DU 7 JUILLET AU 15 AOÛT 2012
FLAGEY ECHEZEAUX - MAGNY LES VILLERS - NUITS SAINT GEORGES - VILLERS LA FAYE -




Jean Marc AGUILAR à Nuits-Saint-Georges-L'Imaginarium  Avenue du jura


Plasticien, créateur de mobiles, auteur d’installations durables ou éphémères, Jean-Marc Aguilar est un de ces artistes qui aime explorer sans frontières diverses formes d’expression.Travaillant le béton comme la plume, le métal comme le bois ou la toile, il a su se créer un univers à fois rude et tendre, brut et poétique. Un monde où les matériaux de récupération retrouvent une seconde vie, où les vieux moteurs se remettent à tourner – pour d’autres missions. Une plage où les sculptures s’animent avec la complicité du vent, où les mobiles vivent leur vie au moindre souffle. Un bestiaire où se côtoient poissons, oiseaux et autres animaux familiers ou fabuleux.
Vernissage le Samedi 7 juillet à 17H30 -  site internet





MOSS à Nuits-Saint-Georges-L'Imaginarium Avenue du jura
« La vie n'est pas un long fleuve tranquille », Moss a traversé les écueils pour mieux rebondir. Le dessin, la BD et la sculpture sont une planche de salut. Son mode d'expression relève de la mouvance populaire très bien sentie. À regarder de plus près et de façon subjective, chaque œuvre est une tranche de sa vie. Les sculptures sont à elles seules des messages qui s'inscrivent dans une actualité sociale rude. « tiré d’un article de Anne Sage-Pruvost - le Bien Public » 

Vernissage le Samedi 7 juillet à 17H30





Giovanni SCARCIELLO à Nuits-Saint-Georges-Les Grappes de Nuits Rue Félix TISSERAND
Autodidacte, Giovanni Scarciello poigne le fer et le feu à travers les tribus et les habitants de l'Arche de Noé. Dans un bric à brac, brique et broc, il façonne des sculptures totématiques et emblématiques à partir d'outils et des débris de fer façonnés.
« Le fer parle, depuis des siècles, nous le travaillons pour le bien, le mal ou la beauté. Mais l'homme, si distrait, ne l'entend pas. Pourtant né de la terre, conception de la nature, forgé par la main de l'homme, le fer s'exprime de l'apparence pure d'un rouge vif sorti de la forge, martelé, tordu, corrodé par le passage du temps. Tout comme l'homme, le fer nous raconte des choses... »  Vernissage le Samedi 7 juillet à 15H30 - site internet





Richie FARETà Nuits-Saint-Georges-Le Cassissium rue de Frères Mongolfier 
« Toujours décalé, souvent corrosif, usant et abusant de jeux   de mots,  une inspiration issue de l'univers de la BD, un impact coup de poing à travers texte et image, un graphisme nerveux et une vitalité qui est une véritable source de jouvence: âmes tristes, s'abstenir ! »  Extrait de Biostory par Ysabelle Erre-Serra, responsable «espace des arts» ; le Boulou, mars 2011 - 
Vernissage le Samedi 7 juillet à 16H45 - site internet



Rémi GERAUDIE  à Nuits-Saint-Georges-Le Fief  3 place de la république
Rémi GERAUDIE agence, assemble, façonne des ferrailles rouillées, des tôles ondulantes, des boîtes conservées, en sculptures aux reflets de bronze et d'argent, dépouillées et précises : assemblages détournés, détaillés et sensibles. Son univers est le bestiaire usé d'un musée d'histoire naturel oublié, la faune fantomatique d'un aquarium desséché, une arrête de sardine au fond de sa boîte.... Son regard particulier donne à ses œuvres un caractère tout à fait original.  « Après une formation basique (et accélérée), le reste est venu machinalement. Je fais ce que je peux : la manière est instinctive ».Vernissage le Samedi 7 juillet à 18H30Facebook





Jean DELABBE à Nuits-Saint-Georges-Le Fief 3 place de la république
Jean Delabbé, actuellement retraité de l’Education Nationale et formateur dans une association  vouée à la Recherche et à la Formation en Eutonie, est originaire de Normandie. Il a passé une dizaine d’années à Alençon, dans l’Orne (de 1936 à 1946), durant son adolescence. Des événements plus ou moins dramatiques ont marqué cette période – en particulier celle de l’occupation – et l’exposition qu’il propose garde, quelque fois, la manifestation charnelle d’un vécu quelque peu mouvementé.
Le fait de posséder une aptitude à observer les mimiques et les attitudes des protagonistes devant des événements intensément vécus, l’a conduit à se consacrer presque uniquement au figuratif – mais un art figuratif non soumis à la stricte reproduction d’un modèle. En dépouillant l’objet de son surplus de matière, apparaît l’expression globale et particulière d’une créature humaine en relation avec une réalité inscrite dans le temps.Vernissage le Samedi 7 juillet à 18H30





Isabelle BRAUD à Nuits-Saint-Georges-Le Fief 3 place de la république
Native de Côte d’Or, Isabelle Braud vit à Wiesbaden dans la vallée du Rhin en Allemagne depuis une vingtaine d’années. Sa passion pour la photographie l’a amenée à composer une œuvre qui fige l’instant dans une réflexion d’images qui renvoie à des transparences, des superpositions, des ombres. Son  objectif superpose  les matières comme un miroir et un reflet. S’inspirant de scènes urbaines,  l’œuvre de l’artiste traduit l’avant-gardisme architectural urbain présent dans sa ville d’adoption ou plus communément des scènes inspirées de la vie quotidienne.
Isabelle Braud traduit un clin d’œil, un clin d’âme, elle invite le spectateur à regarder son œuvre « Une image vaut mieux que mille mots.» Confucius - Vernissage le Samedi 7 juillet à 18H30site internet





LEZARDECO à Villers-la-Faye-Le Verger des hautes Côtes
A l'origine le transat était  dédié aux bains de soleil, destinés aux classes fortunées en croisière sur l'atlantique et en voyages vers les Amériques, souvent longs et ennuyants  et où le climat changeant imposait le rangement  rapide des sièges extérieurs. « Bain de soleil » est une œuvre qui fait parallèle avec l’ennui du chômage où les journées passent et se ressemblent sans donner de sens aux personnes qui le subissent. Réalisée dans le cadre d’un chantier d’insertion, l’œuvre a été créée par un groupe de personnes sans emploi qui selon son envie et sa vision de la vie, a customisé des transats pour en faire une œuvre achevée qui incite le visiteur à prendre place.- Vernissage le Vendredi 7 juillet à 18H30





JOYCE à Magny-les-Villers
Vit et travaille à Nuits-Saint-Georges, en Côte d’Or, au cœur de la Bourgogne viticole. Diplômée des Beaux-Arts et titulaire d'une maîtrise en Histoire de l'Art et d'un DEA de muséologie, elle a réalisé un mémoire sur la robe du Pinot noir dans le cadre de sa formation à l'Institut de la vigne et du vin Jules Guyot de l'Université de Bourgogne. L'art et la vie étant intimement liés, Joyce Delimata a ancré depuis plusieurs années sa recherche picturale dans l'univers du vin qui l'entoure. Elle proposera pour Art’Planète un travail mené avec les enfants du village autour de la Pierre.Vernissage le Samedi 10 juillet à 18H30








Nathalie RAZAVET à Flagey-Echezeaux
Depuis de nombreuses années, la passion de l’art, du spectacle, du dessin, de la peinture, fait partie de l’environnement de Nathalie RAZAVET. C’est une histoire de famille, un rêve d’enfant, une passion nourrie par la curiosité, par les voyages, mais construite par la fréquentation de différents ateliers, par le contact avec des peintres, des graveurs à la fois "maîtres" et amis.  Aujourd’hui installée au coeur de la Bourgogne dans un grand atelier, elle poursuit sa recherche : peinture, fresques, eaux fortes, mais surtout monotypes.

Sa rencontre avec la vigne, le vin et les vignerons, lui fait découvrir une nouvelle source d’inspiration. La nature, le jardin, complètent son inspiration, lui permettant de passer du figuratif à l’abstraction.- Vernissage le Dimanche 8 juillet à 11H00




Sites et Manifestations Associés

Château de Gilly-les-Citeaux 
Vill'Art à Villars Fontaine